Santé
Bouaké: La jeunesse du Gbêkê sensibilisée sur les grossesses précoces, IST et VIH-SIDA

Bouaké: La jeunesse du Gbêkê sensibilisée sur les grossesses précoces, IST et VIH-SIDA

Afin de réussir leur année scolaire, la jeunesse de Bouaké et de quelques localités environnantes a été sensibilisée pendant une semaine sur "les IST, VIH-SIDA, les grossesses précoces, la planification familiale et l'importance du port du préservatif" le mardi 10 septembre 2019.

Cette sensibilisation qui a démarré dans la localité d'Akanzakro, fut placée sous le slogan << je suis un modèle >> et a été initié par la Direction Régionale de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes de Gbêkê en collaboration avec UNFPA-Bouake.

Selon Fatoumata Bamba, Directrice régionale de la promotion de la jeunesse et de l'emploi des jeunes du Gbêkê cette sensibilisation a pour objectif le bien être de la jeunesse afin d'éviter des grossesses précoces en cours d'année scolaire :<<Nous avons démarré la rentrée scolaire depuis le lundi. Nous disons que ces jeunes qui ont passé des mois de vacances dans les villages ou en villes doivent reprendre le chemin des classes en maîtrisant certaines notion sur les IST/VIH, les grossesses précoces afin que cette nouvelle année scolaire se passe dans de meilleures conditions », a-t-elle affirmé, avant de préciser que:

« Nous avons choisi ces villages et quartiers de la ville de Bouaké parce que, nous avons constaté que ce sont des zones où la jeunesse est fortement représentée. Et comme vous le savez, où il y a assez de jeunes, les activités sexuelles sont plus développées.

<<Le second objectif de cette campagne est de rapprocher et faire la promotion de sa direction auprès des jeunes de la région, ministère avec à sa tête Mamadou Touré>>.

Le président des jeunes du village de N'zueouphouetnuan, N'Goran Brou, s'est réjoui de cette action:
« Je suis en joie et fier de recevoir cette campagne dans notre village. Elle va permettre aux jeunes d'éviter certaines pratiques sexuelles qui pourront nuire à leur santé ».

Selon les données de l'EDS 2012, le contexte sur la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes en Côte d'Ivoire est marqué par un taux de fécondité de 129% chez les adolescents de 15 à 19 ans.

Cette activité qui a touché au moins 1500 jeunes hommes et femmes s'est achevée ce mercredi 18 septembre dans la ville de Bouaké.

Jhonyto.

jhonyto

Tags:

Jeunesse

VIH

SIDA

Bouaké

Sensibilisation